Risques géopolitiques importants en 2024 et nécessité de diversification

En 2024, le paysage mondial des investisseurs est marqué par une confluence de risques géopolitiques sans précédent depuis le crépuscule de la Seconde Guerre mondiale. Alors que nous évaluons nos options à ce moment critique, il est plus que jamais impératif pour les investisseurs et les décideurs politiques de tenir compte de ces risques et de diversifier leurs stratégies.

Aujourd’hui, je ne vous fais pas part de mon point de vue sur les meilleurs rendements ou les performances les plus importantes, mais plutôt pour vous avertir que la diversification n’a jamais été aussi importante qu’à l’heure actuelle.

Risques géopolitiques intenses

La résurgence de vives tensions géopolitiques souligne la fragilité des relations internationales. Avec l’effritement du système d’institutions internationales de l’après-guerre, nous nous trouvons dans un précipice où le risque d’erreurs d’appréciation pourrait facilement faire basculer des puissances rivales dans une confrontation directe, faisant écho aux conflits géopolitiques de l’époque de la guerre froide. Ce paysage est encore compliqué par des échéances électorales importantes dans des pays qui contribuent collectivement aux deux cinquièmes du PIB mondial, où les tensions internationales croissantes pourraient potentiellement dégénérer en conflits régionaux, voire mondiaux.

Les marchés financiers, déjà aux prises avec le défi de l’inflation et d’une croissance atone, se retrouvent au cœur de ce maelström. Le spectre de la « japonisation » plane sur l’Europe, incitant les investisseurs institutionnels à se réfugier sur les marchés obligataires dans un contexte de taux d’intérêt élevés persistants, évitant ainsi des opportunités d’investissement qui pourraient revigorer la croissance économique. Cette tendance à la sécurité souligne une mise en garde plus générale contre les dangers des stratégies d’investissement concentrées, en particulier dans les bastions traditionnels de stabilité que sont l’Europe et les États-Unis.

La pérennité du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale est un gage de stabilité en ces temps tumultueux. Toutefois, l’émergence d’un monde multipolaire laisse entrevoir un avenir où la suprématie du dollar pourrait être contestée, soulignant la nécessité pour les investisseurs d’anticiper les changements dans l’architecture financière mondiale et de diversifier leurs actifs en conséquence.

L’échiquier géopolitique est parcouru de tensions, notamment entre les États-Unis, la Chine et la Russie, chacun manœuvrant au gré des pressions nationales et internationales. Le retour potentiel du président Trump au pouvoir pourrait annoncer une politique étrangère américaine plus isolationniste et protectionniste, ce qui pourrait mettre à mal l’unité de l’Occident et compliquer les relations avec la Chine et la Russie. Cette dynamique souligne l’équilibre précaire des relations internationales et la possibilité que des changements géopolitiques influencent la stabilité économique mondiale.

Dans ce contexte, l’Europe est confrontée à ses propres défis, qu’il s’agisse de la montée du spectre du nationalisme lors des élections au Parlement européen ou de l’affaiblissement du leadership allemand, qui complique la capacité de l’UE à gérer les politiques fiscales, les migrations et les engagements en matière d’objectifs climatiques. L’incertitude entourant la relation du Royaume-Uni avec l’UE ajoute encore à la complexité du paysage géopolitique européen.

Le Moyen-Orient, qui a toujours été au centre des risques géopolitiques, continue d’être un foyer de conflit, avec la guerre en Israël et à Gaza, et le risque d’une agitation régionale plus large, susceptible d’affecter des pays comme l’Iran, la Turquie, l’Égypte, Chypre, la Grèce, l’Irak, la Jordanie, la Syrie et peut-être aussi les Émirats arabes unis et le Qatar. Même si nous ne tenons pas compte des intérêts nationaux, des pressions internes et des autres exigences imposées aux dirigeants iraniens et israéliens, la simple proximité de toutes les nations susmentionnées augmente le risque d’erreur de calcul, qui pourrait avoir des répercussions considérables sur les marchés mondiaux de l’énergie et la stabilité politique, et potentiellement écraser l’économie européenne et mettre en péril les actifs que vous détenez en Europe.

Face à cette volatilité des marchés, l’interaction entre l’incertitude politique et la politique économique devient un facteur critique pour les entreprises et les investisseurs. La montée du populisme et le défi de naviguer dans des paysages internationaux divisés soulignent la nécessité d’une approche diversifiée de la gestion d’actifs et de l’investissement.

Exemples mondiaux de la raison pour laquelle le risque géopolitique ne doit pas être sous-estimé

  • À Chypre, la crise financière de 2013 a conduit à un renflouement sans précédent : le gouvernement a saisi une partie des dépôts de plus de 100 000 euros dans les deux plus grandes banques afin de stabiliser le système financier. Les déposants et les investisseurs fortunés, qui considéraient les banques chypriotes comme des refuges sûrs, ont subi des pertes considérables au cours de la nuit, soulignant les risques d’instabilité géopolitique et économique au sein de l’Europe.
  • L’Allemagne, malgré sa réputation de moteur économique de l’Europe, a émis des avertissements de risque en raison de son exposition potentielle aux tensions géopolitiques et aux ralentissements économiques. Les investisseurs détenant des actifs importants dans les industries allemandes, en particulier l’automobile et l’industrie manufacturière, ont été confrontés à l’incertitude liée aux différends commerciaux et au Brexit, soulignant l’importance de se diversifier au-delà des économies perçues comme stables. Claudia Buch, de la Bundesbank, a décrit ces nuages sombres en termes très clairs.
  • L’effondrement politique et économique du Venezuela a entraîné une hyperinflation et des troubles généralisés, dévastant ceux qui avaient investi de manière significative dans des obligations et des actifs vénézuéliens. La situation a été exacerbée par les sanctions internationales et le déclin de l’industrie pétrolière, illustrant l’impact sévère de l’instabilité politique sur la richesse personnelle.
  • Le printemps arabe a provoqué de nombreux bouleversements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, notamment en Égypte, où la bourse et les valeurs immobilières se sont effondrées. Les investisseurs fortunés de ces régions n’étaient pas préparés aux changements politiques rapides, ce qui a entraîné des pertes financières considérables et une leçon brutale sur l’importance de la sensibilisation à la géopolitique.
  • L’Argentine est en pleine transformation – un possible pivot de l’Est vers l’Ouest, où de grandes puissances extérieures se disputent le contrôle. Pouvons-nous honnêtement nous attendre à ce que cela se fasse sans douleur supplémentaire pour le peuple argentin ? Par exemple, en Argentine, le nouveau président a les mains liées par le congrès, ce qui témoigne de l’existence de deux forces opposées. C’est la situation actuelle, mais il suffit de regarder l’histoire du pays, deux décennies d’échecs économiques et de pertes pour les investisseurs, avec une monnaie décimée.

 

Nous avons dû conclure en convenant que le paysage géopolitique de 2024 présente un tableau complexe de risques et de défis. Pour les investisseurs, en particulier ceux qui sont fortement concentrés sur les actifs européens et américains, le climat actuel est un appel à la diversification, non seulement géographique, mais aussi entre les différentes classes d’actifs. Comme l’histoire l’a souvent montré, la volatilité est une caractéristique omniprésente de l’économie mondiale, et la capacité d’anticiper et de gérer ces incertitudes sera primordiale pour ceux qui cherchent à assurer leur avenir financier dans un monde de plus en plus imprévisible.

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn

More Posts

Comptes bancaires offshore : Plus qu’une simple protection des actifs

Lorsque l’on pense aux services bancaires offshore, les premiers avantages qui viennent à l’esprit sont la protection de la vie privée et des actifs. Dans les juridictions offshore telles que le Belize, les citoyens du pays en sont venus à attendre autant de leur système bancaire. Cette attente est profondément ancrée dans les lois de la nation et dans son système démocratique, qui s’inspire de ses racines de common law et de son appartenance au Commonwealth des Nations.

Read More »

5 choses à savoir sur les investissements offshore

Compte tenu de la multiplicité des types d’investissements disponibles, le choix des bonnes options peut s’avérer fastidieux. L’une des meilleures options est l’investissement offshore, qui présente de nombreux avantages. Parmi les informations souvent méconnues sur les investissements offshore, il y a le fait qu’ils permettent aux investisseurs de décider eux-mêmes ou de s’en remettre à des conseillers financiers, de choisir parmi d’innombrables destinations offshore et de se préparer sans effort à la retraite. En outre, les investissements offshore se présentent sous des dizaines de formes, ce qui vous permet de choisir celle qui vous convient le mieux. Ils constituent une option d’investissement appropriée pour les personnes disposant d’un patrimoine net de plusieurs milliers, millions ou milliards d’euros.

Read More »

Les avantages des trusts offshore de protection des actifs

Alors que la dette nationale a triplé, que la valeur des maisons diminue, que des augmentations d’impôts potentielles se profilent à l’horizon et que l’on ne sait pas quand l’état de l’économie s’améliorera, vous avez probablement envisagé des options extraterritoriales pour protéger votre patrimoine. Les trusts offshore sont devenus une méthode intelligente et stratégique de protection des actifs pour de nombreux Américains.

Read More »

Send Us A Message