9 conseils de diligence raisonnable pour l’achat de biens immobiliers offshore

Posséder un bien immobilier à l'étranger est un excellent investissement. L'essentiel est de faire des recherches et d'identifier le bien qui vous convient le mieux.

conseils en matière de diligence raisonnable dans le domaine de l'immobilier offshorePosséder un bien immobilier à l’étranger est un excellent investissement. Il peut créer un flux de revenus qui contribue à accroître votre patrimoine personnel tout en vous permettant de disposer d’un endroit où vous pourrez vous retirer à l’avenir. L’essentiel est de faire des recherches et d’identifier un bien immobilier situé au bon endroit et répondant aux objectifs que vous vous êtes fixés.

Voici neuf conseils qui vous aideront à faire preuve de la diligence nécessaire pour trouver le bon bien immobilier à l’étranger.

1. Améliorez votre jeu de réseautage

L’un des meilleurs moyens d’en savoir plus sur les opportunités immobilières au sein d’un marché étranger donné est de nouer des contacts avec ceux qui vivent déjà dans la région. Ce n’est pas aussi difficile que beaucoup le pensent. Étant donné que les gens se connectent via les médias sociaux, les tableaux d’affichage plus traditionnels et d’autres méthodes en ligne, il est relativement simple d’entrer en contact et de cultiver des liens avec les personnes vivant dans la région.

Quel est votre objectif ? Soyez franc et admettez que vous envisagez des options immobilières dans la région et que vous aimeriez en savoir plus. Discutez de facteurs tels que le climat, les services fournis par la municipalité locale, l’accès aux magasins, la facilité de déplacement dans la région et même les activités à faire au cours des différentes saisons.

En plus d’apprendre beaucoup de choses sur la région, vous vous faites des amis avec qui vous pourrez vous retrouver lorsque vous visiterez le pays.

2. Déterminer si la propriété est limitée aux citoyens et aux résidents

Il n’existe pas de règle universelle applicable à la détention de biens immobiliers à l’étranger. Dans certains pays, il existe peu d’obstacles, voire aucun, à la détention de biens immobiliers résidentiels ou commerciaux par des non-résidents. Dans d’autres pays, il est nécessaire d’établir sa résidence avant de pouvoir acheter un terrain. Cela inclut l’achat de condominiums faisant partie d’un complexe plus important.

Établir une relation avec un avocat spécialisé en droit immobilier est l’un des moyens les plus simples de déterminer les exigences en vigueur et les conditions dans lesquelles vous pouvez légalement acheter un bien immobilier. Il se peut que vous puissiez posséder des biens commerciaux dans certaines régions, mais pas des biens résidentiels. Dans d’autres pays, c’est le contraire qui est vrai. Dans d’autres pays encore, les non-résidents peuvent acheter l’un ou l’autre type de bien immobilier, à condition de remplir des conditions légales spécifiques.

Un avocat qualifié en droit immobilier dans le pays concerné peut vous expliquer ce qui s’applique dans votre cas.

3. Déterminer si des comptes bancaires locaux sont nécessaires

L’une des conditions à remplir lors de l’achat d’un bien immobilier à l’étranger est qu’il doit y avoir au moins un compte bancaire établi dans le même pays. En général, toutes les transactions liées à l’achat seront traitées par l’institution concernée.

Il se peut que la banque propose également des financements de copropriétés ou des prêts hypothécaires. À partir de ce moment, les paiements des prêts sont effectués par l’intermédiaire de ces comptes bancaires offshore. Même si vous prévoyez d’utiliser des fonds nationaux pour les paiements, vous transférerez les fonds sur votre compte chèque offshore, puis effectuerez le paiement de l’hypothèque une fois que le transfert aura été effectué et que les fonds seront disponibles.

4. Assurer la représentation au sein du pays

Lorsque vous recherchez un bien immobilier, il est utile d’avoir des représentants sur le terrain qui défendent vos intérêts. Cela signifie qu’il faut faire appel à un agent immobilier local qui peut localiser des biens potentiels et en savoir plus sur les biens dont vous entendez parler par le biais de vos connexions sur les réseaux sociaux. L’agent est mieux placé pour évaluer l’état du bien et vous dire s’il est à la hauteur des images et des vidéos que vous avez vues.

Outre l’agent immobilier, il est important de pouvoir compter sur les services continus d’un avocat. L’avocat peut fournir des conseils juridiques et procéder à l’évaluation des titres de propriété et à la vérification des antécédents immobiliers. Cela permet de déterminer s’il existe des privilèges ou d’autres créances sur le bien immobilier qui doivent être réglés avant que vous ne présentiez une offre. Une fois que vous avez fait votre offre, l’avocat peut évaluer les conditions de la vente et s’assurer que vous êtes correctement protégé.

5. Envisager un financement offshore plutôt que d’emprunter l’argent dans le pays d’origine

Vous pouvez avoir l’idée d’emprunter l’argent nécessaire à l’achat de la propriété auprès de votre banque nationale, de transférer les fonds sur votre compte courant à l’étranger, puis de conclure la vente. Avant de le faire, comparez les avantages de cette approche par rapport à l’obtention d’un prêt auprès d’une banque offshore située ou exerçant ses activités dans le pays où se trouve le bien immobilier.

Il y a plusieurs raisons d’envisager cette possibilité. La bonne banque offshore est probablement configurée pour effectuer des transactions de prêt impliquant plusieurs devises, y compris celle utilisée dans votre pays d’origine. Les taux d’intérêt peuvent être équivalents, voire supérieurs, à ceux que vous pouvez obtenir dans votre pays d’origine. Enfin, certaines banques offshore proposent des services groupés qui vous permettent de bénéficier d’avantages supplémentaires si le prêt hypothécaire, le compte d’épargne et le compte courant sont souscrits auprès de la même institution.

6. Comprendre le mode de calcul de la superficie en pieds carrés

Si vous résidez aux États-Unis, vous n’y pensez peut-être même pas. En effet, vous êtes habitué à ce que la superficie d’un logement ne concerne que l’intérieur. Ce n’est pas forcément le cas pour les biens immobiliers situés à l’étranger.

Par exemple, vous pouvez visiter un bien immobilier et vous renseigner sur sa superficie. Le chiffre fourni tient compte de l’intérieur de la maison tout en incluant le porche avant et arrière. Si vous n’en êtes pas conscient, vous risquez d’être déçu lorsque vous visiterez la propriété et que vous vous promènerez à l’intérieur.

7. Évaluer le coût des biens immobiliers comparables

Votre expérience des transactions immobilières nationales vous a appris à vous renseigner sur le prix de vente des maisons situées à proximité sur le marché actuel. La même idée s’applique lorsque vous essayez de trouver le bon bien immobilier à l’étranger. Prenez le temps de vous renseigner sur le prix de vente actuel des maisons ou des appartements de taille similaire et présentant les mêmes caractéristiques.

Bien qu’il n’y ait jamais de correspondance parfaite, cette approche vous permet au moins de savoir si le prix demandé est raisonnable. Lorsqu’il se situe dans une fourchette de 10 % ou un peu plus par rapport au prix d’autres biens, il est intéressant d’examiner ce que le bien a à offrir par rapport à ce que les biens situés à proximité comprennent. Cela peut expliquer la légère différence et confirmer que le prix est bon.

8. Connaître à l’avance ses obligations fiscales

Les taxes foncières et autres doivent également être prises en compte. Il s’agit de toute taxe ou redevance qui vous permet de posséder un bien et d’entrer dans le pays pour utiliser ce bien. Votre avocat peut vous aider à comprendre chaque type d’obligation ou de dépense qui s’applique.

Prévoyez ce que vous allez payer en frais et coûts uniques. Ajoutez-y les impôts annuels et les autres obligations que vous devrez assumer à l’avenir. Cela vous aidera à déterminer si l’emplacement vous convient ou si la recherche d’une propriété dans une autre zone offshore serait plus avantageuse sur le plan financier.

9. Déterminer les coûts de maintenance et d’entretien

Bien qu’il puisse s’écouler un certain temps avant que vous ne fassiez de ce bien votre résidence permanente, il peut être utilisé comme investissement dans l’intervalle. En tant que propriétaire, vous êtes responsable de l’entretien et de la maintenance. En plus de vous assurer que le bien attire des locataires, vous vous assurez également qu’il est en bon état lorsque vous décidez d’y emménager.

Pensez à ce que vous coûterait l’embauche d’une personne chargée d’entretenir le terrain, d’effectuer les petites réparations et de veiller à ce que la propriété soit conforme à toutes les réglementations locales. Le réseau social que vous avez mis en place est un excellent endroit pour obtenir des recommandations sur une personne réputée pour entretenir le bien. En fonction des normes locales pour ce type de travaux, le montant total que vous dépensez chaque année peut être plus abordable que vous ne le pensiez.

S’engager sur la voie de la propriété immobilière offshore

Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour commencer à chercher à devenir propriétaire d’un bien immobilier à l’étranger. Le Belize est un choix populaire parmi ceux qui achètent des biens immobiliers à l’étranger. Elle accueille favorablement les investissements étrangers et n’impose aucune restriction aux non-citoyens qui possèdent des biens immobiliers.

L’équipe de Caye International Bank peut vous aider à effectuer les vérifications préalables et à financer l’achat d’un bien immobilier à l’étranger. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur les options de financement et d’hypothèque et sur nos nombreuses autres solutions d’investissement.

Contacter Caye International Bank

 

 

 

 

 

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn

More Posts

Devriez-vous envisager les trusts offshore ?

Si vous envisagez sérieusement d’investir dans un trust offshore, vous devez vous demander s’il peut réellement vous être utile. Si vous possédez des actifs tels que des biens immobiliers, des actions ou des liquidités auxquels vous n’avez pas besoin d’accéder dans un avenir prévisible, le fait de les placer dans un trust offshore peut réduire considérablement vos impôts. Si les trusts offshore et nationaux fonctionnent en grande partie de la même manière, l’avantage d’opter pour un trust offshore est qu’il n’est pas soumis à l’intervention de l’État et qu’il peut également apporter une certaine diversification à votre portefeuille. Enfin, un trust offshore peut vous apporter la tranquillité d’esprit quant à la sécurité financière de vos proches.

Read More »

Garder le contrôle en tirant parti de l’investissement international

Les investissements internationaux n’ont pas à être difficiles ou déroutants. Dans des pays comme le Belize, les banques permettent aux retraités et à d’autres personnes d’ouvrir très facilement des comptes qu’ils peuvent gérer en ligne et utiliser pour accroître la rentabilité de leurs portefeuilles. Travailler avec ces institutions permet à ces personnes de garder le contrôle de leur patrimoine en profitant de lois fiscales très avantageuses, mais aussi d’accéder aux commodités modernes et de s’engager dans des stratégies d’investissement plus rentables.

Read More »

Send Us A Message